préparer à une cession d’entreprise

Il n’est pas rare de voir un chef d’entreprise qui vend sa société après quelques années d’exploitation assez favorables. De manière générale, le commerce est cédé à un autre homme d’affaires qui en a proposé un bon prix. Ce n’est pas toujours facile d’abandonner une entreprise, surtout quand certains l’ont bâti en personne de A à Z. Mis à part cet aspect, il y a également les nombreuses procédures à suivre ainsi que les documents à préparer.

Déterminer les objectifs de la cession

Avant toute chose, il est primordial de savoir pourquoi une cession est envisagée, quel en est l’objectif ? Premièrement, l’interrogation sur la raison de la cession, mais également ce qui va suivre après que celle-ci soit conclue. Aussi, penser à la durée souhaitée que devraient prendre les préparations nécessaires pour ensuite lister les tâches à effectuer. Pour être plus renseigné au sujet de ces étapes, il suffit de se rendre sur le site web cedersonentreprise.com.

objectifs de la cession

Réaliser un diagnostic complet de l’entreprise

C’est un point important tant pour le vendeur que pour les acheteurs puisqu’il permet de connaitre la situation de l’entité. En d’autres termes, pour le propriétaire actuel, réaliser ce diagnostic lui permettrait de savoir l’état de cession de la société. Tandis que, pour les potentiels acquéreurs, ceci est l’occasion d’avoir un aperçu de la valeur réelle de l’investissement à effectuer. Également, l’objectif est de montrer sa bonne foi en présentant ce constat en toute transparence, mais sous contrat de confidentialité.

Faire une évaluation du prix de cession

Dans toute vente, l’étape la plus délicate est celle de fixer le prix du produit, car il doit bien correspondre. En effet, un tarif trop élevé découragerait les intéressés tandis qu’un coût trop bas en pâtirait sur celui qui vend. Heureusement, plusieurs méthodes existent pour faire ce genre d’estimation, spécialement mis en œuvre pour les entreprises en situation de cession. Il y a par exemple l’approximation par rapport au chiffre d’affaires annuel, les évaluations patrimoniales ou en fonction du marché.

Faire une communication de l’état de cession

Cette communication servira à mettre les salariés de l’entreprise au courant de la mise en vente, mais aussi les acheteurs. Il s’agit d’une communication interne, afin que les employé(e)s puissent décider à leur tour de rester ou de quitter l’organisation. Ensuite, il y a la communication externe, qui, elle, a pour but de mettre la société sur le marché. La dernière étape consiste à s’assurer que tous les associés ont été mis au courant de la situation de cession.

La rédaction des actes de cession

Cette étape n’arrive que vers la fin des préparations de cession normalement et exige des professionnels dans le domaine. En effet, la rédaction de ces actes touche le monde juridique, et nécessite de ce fait la présence d’un avocat. De la même manière, pour tout ce qui est finance et compte, des experts-comptables ne seraient pas de trop. D’ailleurs, puisque les négociations se dérouleront à ce moment-là, ces professionnels pourraient se révéler être de très bons conseils.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.