Le Maroc abrite une biodiversité riche au niveau de la faune, de la flore et des écosystèmes. Il occupe la 2e position dans la région méditerranéenne. Il possède plus de 24 000 espèces animales et plus de 7 000 espèces végétales. Le taux d’endémisme est 11% pour la faune et 20% pour les plantes vasculaires. Mais, qu’en est-il de la région d’Ouarzazate plus particulièrement ?

Caractéristique de la région d’Ouarzazate

Situation géographique

Ouarzazate fait partie de la région de Drâa-Tafilalt. Elle se situe dans le versant Sud des montagnes du Haut-Atlas et à la porte du désert. Elle couvre une superficie de 19464 m2. Elle est délimitée au Nord par les provinces de Marrakech et d’Azilal, au Sud par la province de Zagora, à l’Est par la province d’Errachidia et à l’Ouest par la province de Tata. Cette région se caractérise par l’existence d’unités géomorphologiques distinctes à climat aride, principalement la ligne de crête du Haut-Atlas central au Nord.

Climat

La région d’Ouarzazate est caractérisée par un climat semi-désertique à forte influence continentale. Ses précipitations annuelles sont très faibles 150 mm. Ses températures sont très variables du Nord au Sud de la zone (en hiver entre 0.5°C et 20°C, en été entre 30°C et 40°C).

Faune et flore de la région Ouarzazate

Présentation de la vallée de Todra

La vallée de Todra se trouve à 15 km de la ville de Tinghir, la porte d’entrée du Haut-Atlas. Elle possède des sites d’escalade et de randonnée pédestre. Une rivière appelée l’oued Todgha se longe sur plus de 40 km des montagnes et se verse dans les gorges de Todra. Une vaste palmeraie s’installe grâce au siguias ou targat en berbère (système d’irrigation). La vallée apporte pleines de richesses aux villages et agriculteurs aux alentours.

La faune du Todra

Dans les airs

La palmeraie abrite et héberge un grand nombre d’espèces nicheuses (rollier, huppe, caille, mésange, charbonnière). Les autres espèces sont soient sédentaires soient venues simplement hivernées. Les plus remarquables de ces espèces sont : l’alouette, le guêpier de Perse, l’hirondelle du désert, le traquet, l’outarde herbera, les gangas, etc.

Les oiseaux migrateurs survolent également la vallée (pigeon biset, hirondelle, fauvette, perdrix), les oiseaux nocturnes (hibou) et le mammifère volant (chauve-souris). Les faibles densités et variétés du couvert végétal ont une conséquence sur la composition des faunes.

Dans l’eau

Dans les cours d’eau, il y a les truites, carpes et barbeaux. Les espèces dans l’eau supportent le froid excessif et les chaleurs intenses.

Sur terre

La faune au milieu aride développe un caractère erratique. Les invertébrés les mieux adaptés dans ces conditions sont les scorpions, acariens, toutes sortes d’arachnides, araignées. Le groupe des reptiles est les variés et les plus adaptés au milieu. Des serpents (couleuvres, vipères, cobras d’Égypte), des lézards sont présents également. Le seul mammifère insectivore qui caractérise la zone est le hérisson d’Algérie.

Flore du Todra

La flore de la vallée du Todra se distingue en deux catégories :

La flore sauvage

La flore sauvage est présente et tapissée sur les montagnes environnantes de la vallée. Elle est éparpillée de long des hamadas et aux alentours proches de la palmeraie. Cette flore sauvage constitue une végétation endémique de cette zone. Elle se renouvelle et se reconstitue rapidement grâce aux courtes périodes pluvieuses.

La flore oasienne

La flore oasienne présente un espace à sol varié et épais grâce à son climat plus humide. La palmeraie du Todra est un espace au tapis végétal riche et abondant. Des palmiers dattiers, oliviers et les arbres robustes se prolifèrent tout au long du cours de la rivière Todra.

La flore oasienne comprend des plantes alimentaires et fourragères (fève, luzerne, céréales, autres plantes médicinales et toxiques). Sous les arbres et au voisinage se trouvent des cultures de blé, de céleri, menthe traditionnelle marocaine, etc.

La vallée du Todra possède une biodiversité dense et variée. Elle nourrit un écosystème multiple résultant de particularités géologiques propres à la région du Haut-Atlas. Grâce aux particularités de la vallée, la région d’Ouarzazate détient une grande potentialité touristique. Alors, si vous optez pour un voyage au Maroc, n’hésitez pas à visiter la région d’Ouarzazate.

Pour d’autres astuces et conseils voyages, suivez ce lien.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.