ventilation naturelle

La ventilation dans une habitation est nécessaire sinon obligatoire pour assurer une qualité saine de l’air. Il est à savoir que le manque de ventilation peut causer des maladies. Ceci peut arriver spécialement aux personnes souffrant de maladie chronique telle que l’asthme.

Ce manque de ventilation peut également favoriser le développement des moisissures ou de bactéries pouvant toucher vos meubles et autres. Il est ainsi nécessaire de bien aérer votre chez-soi pour éviter ces cas.

La ventilation naturelle, comment fonctionne-t-elle ?

La ventilation naturelle est la ventilation la plus simple et le moins cher car, celle-ci est gratuite. Son fonctionnement consiste à laisser passer l’air extérieur par les grilles d’aérations. L’air intérieur est rejeté par le côté opposé par une autre grille d’aération.

Il s’agit, en bref, d’un échange d’air par les grilles d’aérations dispersées dans la maison. Ce type de ventilation est rencontré le plus souvent dans les maisons anciennes. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez visiter le site https://vmc-vandamme.be/.

opter pour la VMC

Pourquoi opter pour la VMC au lieu de la ventilation naturelle

Bien que la ventilation naturelle soit gratuite, son efficacité est souvent insuffisante. Tandis que pour la VMC, l’air recueilli est plus abondant et également plus sain. En effet, presque toutes les VMC sont plus efficaces pour purifier l’air.

Ceci est en raison de leur système. Ainsi, non seulement l’air est renouvelé, mais elle sera aussi plus saine. De plus, avec l’existence de plusieurs types de VMC, les capacités sont optimisées. Aussi, l’énergie consommée peut être peu excessive et peu onéreuse.

La VMC, un appareil indépendant

La VMC est un appareil mécanique ne dépendant d’aucun facteur extérieur. La ventilation naturelle est, cependant, très dépendante du climat extérieur. En effet, ce type de ventilation ne fonctionne que lorsque la température intérieure est supérieure à la température externe.

De ce fait, son efficacité peut être souvent remise en question, dépendant des saisons. Celle-ci ne fonctionne pas continuellement à la différence de la VMC. La VMC, elle, peut être fonctionnelle à tout moment.

Le côté pratique de la VMC

La VMC nécessite l’utilisation d’énergie et d’électricité. L’énergie consommée par la VMC peut être contrôlée suivant la gamme choisie. Aussi, elle peut être contrôlée suivant la présence ou l’occupation dans le bâtiment.

Grâce aux différents types de VMC tels que les VMC double flux, d’autres rôles peuvent être réalisées. En effet, il est également possible de diffuser la chaleur grâce aux calories récupérées en extérieur. Ces avantages sont manquants pour une ventilation naturelle.

L’efficacité de la VMC

La VMC, devenue obligatoire depuis plusieurs années, offre un résultat satisfaisant. En effet, la VMC est le système idéal pour éviter l’humidité et la condensation. Aussi, il s’agit du meilleur moyen pour éviter l’accumulation des bactéries et virus.

En effet, la VMC rejette tout l’air usé dans le bâtiment et réintègre l’air sain de l’extérieur. La ventilation naturelle, elle, n’offre pas cette même efficacité. En effet, celle-ci nécessite souvent l’ouverture des fenêtres ou portes pour pouvoir remplir ces rôles.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.