bureau d'études

Beaucoup ignorent encore ce que fait ce type de cabinet. Pour faire simple, il s’agit d’une sorte de société composée de techniciens et d’ingénieurs ayant pour métier d’effectuer certaines prestations d’études dans le secteur du bâtiment. Dans le cadre d’une mission déléguée par un maître d’ouvrage, il peut opérer seul. Toutefois, s’il a affaire à un marché public, il peut exercer son travail en équipe. Il peut alors travailler avec d’autres acteurs, comme des économistes, des architectes, etc. Étant un cabinet d’experts, il peut intervenir dans différentes expertises. Voici quelques-unes d’entre elles.

Bâtiment

Un bureau d’étude dispose en général d’une expertise en techniques du bâtiment, mais aussi en assistance et en construction-conseil. Son rapport est dans la majorité des cas recevable devant les tribunaux. Parmi ses domaines d’intervention, on peut citer l’expert après sinistre, l’évaluation et l’expertise immobilière, l’expertise bâtiment – construction, les valeurs vénales immobilières et bien d’autres encore.

Humidité

Il ne faut en aucun cas oublier que toute construction immobilière est sujette à toutes sortes de sinistres, dont l’humidité. Cette dernière fait justement partie de ceux les plus courants, que ce soit dans les habitations neuves ou anciennes. En cas d’humidité, les propriétaires peuvent la déclarer à leur assureur. Il se peut cependant que celui-ci refuse de l’indemniser. Dans ce cas, l’intervention d’un bureau d’étude est nécessaire.

Infiltration d’eau

Parmi les expertises dans lesquelles ce type de cabinet peut intervenir, on compte également l’infiltration d’eau. Cette dernière peut être à l’origine d’une habitation humide. On peut alors remarquer de l’humidité au niveau de sa toiture, de ses murs extérieurs, de ses canalisations, etc. Elle est surtout causée par des fissures dans les murs extérieurs, un problème d’étanchéité des joints des fenêtres, etc.

Malfaçons et non-conformités

Le cabinet en question peut aussi intervenir en présence de malfaçons et de non-conformités. Dans le cas d’une malfaçon, le propriétaire peut prétendre à une réparation des dommages subis à l’aide de l’assurance dommages-ouvrage. Il peut également opter pour le recours contre les prestataires responsables de la malfaçon.

Fissures

Il se peut qu’une habitation présente des fissures sans que l’on trouve exactement la source et la cause. En général, elles sont considérées comme un sinistre dans tout logement. Ainsi, si elles apparaissent, on peut très bien faire appel à sa compagnie d’assurance. Il faut cependant savoir que l’indemnisation proposée par cette dernière peut ne pas suffire pour couvrir tous les dommages. Afin de prétendre à un remboursement plus juste, mieux vaut alors se faire accompagner par un bureau d’étude.

Condensation

La condensation présente plusieurs risques techniques. Toutefois, ceux-ci ne sont pas toujours évidents lorsque le phénomène commence. Un petit coup de torchon peut en effet suffire pour supprimer tout risque en surface. Il est cependant bon de souligner qu’il existe quand même un risque technique si on n’intervient pas à temps pour éliminer la progression de la condensation. Il peut s’agir d’une réduction des performances techniques des divers matériaux, voire leur dégradation. Afin de mettre en place les mesures adéquates pour éliminer les risques futurs, il est bien sûr crucial d’identifier l’origine de la condensation. Cette tâche nécessite l’intervention du cabinet en question.

Maintenant, cliquez ici pour savoir quel écran vitrine opter pour une agence immobilière.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.